Vue sur Parc du Grand Paradis de Cas Aouillier

Ibex fond d'ombre du Parc National du Gran Paradiso

Ibex au premier plan dans le parc du Grand Paradis

PARC NATIONAL DU GRAND PARADIS

Un monde à découvrir

Le Parc National du Grand Paradis naquit en 1922. L'Êtat Italienne, en acceptant la donation de la réserve royale de chasse de Vittorio Emanuele III, fonda le Parc National, en confiant l'administration de ces territoires à une Commission Royale. La création de cette réserve naturelle est très liée à la sauvegarde de l'animal symbole du Parc, le Bouquetin alpin, dont, après les razzias pendant la Seconde Guerre Mondiale, en étant restés seulement 416 pièces dans le monde entier, tous dans le territoire du Parc.

C'est surtout grâce aux gardes forestiers que le bouquetin a été sauvé de l'extinction, et, aujourd'hui, il y a 3000 pièces dans la réserve. Les gardes forestiers ont une connaissance très profonde du territoire, des animaux et de l'environnement du Parc, et leur service est vraiment unique en son genre, en surveillant le territoire de l'aube au coucher du soleil.

Après 93 années de sa création, le Parc National du Grand Paradis est un des parc les plus reconnus en Italie et dans le monde entier, et il contribue à la sauvegarde de la biodiversité de une des réserves naturelles italiennes les plus étendues. Grâce à un patrimoine naturel exceptionnel, au bonne état de conservation des écosystèmes, à l'intégration des activités touristiques et agricoles (aujourd'hui, le Parc est visité par plus d'un million de touristes chaque année) et à son rôle de réserve naturelle alpine transfrontalière, avec le Parc National de la Vanoise et le Parc Naturel du Mont Avic, le Parc a obtenu le prestigieux Diplôme Européen des Espaces Protégés, accordé par le Conseil de l'Europe. En 2014, le Parc a été aussi inséré dans la List Verte UICN, composée par 23 parcs internationales, choisissent par L'Union internationale pour la Conservation de la Nature pour leur rôle en la conservation et gestion des réserves naturelles.

Le Parc couvre une superficie de 71.044 hectares, et il se trouve à cheval du Piémont et de la Vallée d'Aoste. Dans le territoire du Parc il y a cinq vallées, lesquelles entourent le massif du grand Paradis. Le territoire du Parc est pour le 48% en Piémont et pour le 52% dans la Vallée d'Aoste, et il est caractérisé par des environnements et des altitudes très différents, avec bois de feuillus dans le fond de la vallée et à les altitudes les plus basses, mais aussi bois de conifères, glaciers alpins, jusqu'aux environnements typiques des 4.061 m du Grand Paradis.

Outre la sauvegarde et la conservation du territoire, le Parc s'occupe aussi de la recherche scientifique sur la faune et la végétation du Parc. La faune et la biodiversité sont contrôlées, aussi à travers de recensements, et les autres activités sont menées de façon minutieuse sur tout le territoire, en collaboration avec les gardes forestiers et différentes universités et centres de recherche comme le CNR (Conseil national de la recherche).

Afin de garantir le développement économique-sociale de la population du Parc, beaucoup de méthodes de gestion du territoire sont expérimentés, de manière à réaliser une intégration durable entre l'homme et l'environnement, pour préserver le patrimoine naturel. C'est un développement durable que le Parc encourage à travers de nouvelles activités productives compatibles et en sauvegardant les valeurs culturels traditionnels des activités agro-sylvo pastorales, de l'artisanat et de l'architecture locale traditionnelle.

Pour tous renseignement sur le Parc, visitez le site: www.pngp.it

MediaGallery: www.fototeca.pngp.it

Facebook: @GranParadisoPark

Twitter: @PNGranParadiso

Youtube: PNGP1922